World of history

Partagez, lisez et écrivez des histoires de toutes sortes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Commentaires pour Nept

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claws

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 30/03/2015
Age : 17
Localisation : Sur son lit.

MessageSujet: Commentaires pour Nept   Lun 25 Jan - 19:31

Poster ici pour commenter ma fiction. Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claws

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 30/03/2015
Age : 17
Localisation : Sur son lit.

MessageSujet: Re: Commentaires pour Nept   Lun 25 Jan - 19:37

Chap III

Il y a 50 ans, quelque jour avant la nuit du 30 au 31 Décembre 2163.
Présage
-Présage, c'est complètement fou !! Dit ma petite soeur pour essayer de me raisonner.
-Clef, personne n'est d'accord avec William Audraton, pense à toutes les libertés qu'il a supprimées. Je me bâterai pour la même cause du sacrifice de notre père. Comprends-tu ?
-Présage, je comprends mais tu ne passeras pas avec toutes les caméras qui surveillent la zone S. Tu finiras ensanglanté.
- Clef, tu crois que je suis assez stupide pour. J'ai passé mes nuits à hacker le réseau de surveillance et j'ai réussi. J'ai même désactivé la première partie des caméras pendant toute une heure. Et sans qu'on ne me remarque j'ai repéré cette partie des lieux.
-Quoi !! Mais tu es complètement fou !! Tu as hacker le système !! Je n’en reviens pas !! Comment tu as fais ?? Sa colère se transforma en curiosité.
- Ça paraît assez difficile mais pas pour moi !!
- Arrête !! Ne t'attire pas plus de problème que tu en as !! Elle reprit son air sérieux.
- Clef... Soupirai-je. Tu es têtu comme une mule.
- Oui et toi, tu es obstiné.
- Exactement, donc laisse-moi tranquille.
- Non, elle croisa ses bras sur sa poitrine et se mis sur mon chemin.
- Laisse-moi sortir !!
-Non.
Je leva les yeux aux ciel. Elle ne va pas me lâcher avant que je lui propose de m'aider comme à son habitude.
- Tu ne bougeras pas.
Elle hocha la tête.
- Tu veux venir avec moi c'est ça ??
Elle continua de hocher la tête.
- Non c'est hors de question.
-Mais pourquoi ?
-Parce-que. Un point c'est tout. Et je ne cèderai pas cette fois. Je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose comme la dernière fois.
- Mais c'était un accident.
- Clef, tu ne viendras pas. Maintenant laisse moi sortir.
***
J'étais parti au milieu de l'après-midi. Clef savais que j'allais passer à l'action. Et je ne voulais pas l'avoir dans les pattes.

Malheureusement vers 22h elle avait réussi à s'échapper du dôme puis à me retrouver. Je lui avais immédiatement dit de retourner dans la grande salle. Bien évidemment elle refusa. Si on remarquerait son absence, la mienne serait tout de suite remarqué. J'avais donc cédé. Du au de ses 17 ans elle me tenait tête. J'avais seulement 2ans de plus qu'elle.



Et nous étions maintenant tous près de la zone S. Après un labyrinthe de couloir que j'avais appris par cœur, nous arrivions devant un simple porte blanche où il y était indiqué:



        «Zone sous surveillance.
                  Ne pas entrer.»



- Il y a un code d'accès, tu le connais ?? Souffla-t-elle.
- Ne touche à rien. Laisse-moi d'abord désactiver les caméras. Nous aurons 71 minutes et pas plus. Et surtout fais ce que je te dis à la lettre. Suis-je clair ??
- Limpide.
Je fis le code d'accès.            
                   «HK45GT068»
Accès validé. La porte se déverrouilla. Je sortis la lampe torche de ma poche et l'alluma.
- Lumos, dit-elle.
- Chuut !! Ce n'est pas le moment. Maintenant reste près de moi. Ici c'est un vrai dédale.
Le faisceau de lumière nous guidait, après un long chemin nous arrivâmes sur un couloir plus large mais tout autant sans lumière.
- Pourquoi il n'y a pas de lumière ?? Me demanda t elle.
- C'est assez simple, si les gardes qui surveille à travers leur écran voit de la lumière cela veut dire que quelqu'un c'est introduit. Expliquais-je. Avant que tu me pose la question de comment font les gardes. Je vais te le dire ils ont des lunettes nocturnes. Et il n'y a pas de détecteur de mouvement, il pense que des caméras suffisent. Attention il y a des marches.
Nous commencions à descendre, je tenais maintenant Clef par la main. Elle la tenait bien fermement. Je consultais ma montre, cela faisait à peu près 28 minutes que nous étions sur nos gardes. Il nous restait environ 43 minutes. Nous n'aurions pas assez de temps. Pensais-je, il va falloir qu'on se dépêche. J’accélérai le pas et ma sœur se cala sur le mien.
Nous arrivons devant un cul de sac. Mon cœur se mis accélérer. Je distinguai des contours. Il y avait une porte.
- Il y a un code mais il change chaque semaine.
- Défonce la porte !!
Le petit écran de la porte s'alluma. Je tirai son bras et nous cachâmes dans un angle. J'avais glissé la lampe encore allumé dans ma poche.
Le garde ne remarqua rien pourtant ma poche émettait une faible lueur. Il fit quelques mètres et ne vérifia pas si la porte était fermée. Ouf !!
Je sortis ma tête de notre cachette. La porte s'apprêta à être complètement fermer. En deux trois mouvements la lampe bloquait la fermeture.
- Aide-moi vite avant qu'elle glisse ou se casse !!
Nous étions maintenant à l'intérieur. Sur un piédestal, le saint graal de ma quête était juste devant moi. Je posai ma main sur sa couverture.
Clac.
Merde !! La porte !! Nous étions enfermés !! Je sortis le morceau de tissu de ma poche, le dépliât sur le sol et pris ce maudit dictionnaire. Après avoir fait un sac de fortune, je rejoignis ma sœur qui s'acharnait sur la porte. Sans réfléchir je pris le dictionnaire et cogna sur la serrure. L'alarme se déclencha mais cela avait fonctionné. Je poussais Clef devant moi puis la pris par la main et couru en l'entrainant avec moi.
***
Nous avions réussit à échapper aux gardes jusqu'à maintenant. Nous étions vidés de nos forces et morts de faim. Les lumières rouges et les caméras ne nous aidaient pas à rester sur place pour souffler. J'avais perdu la notion du temps.
Clef
On courait je suivais de près mon frère. Son baluchon de fortune ballotait dans son dos. Il jeta un rapide coup d'œil derrière nous, je fit de même. Une dizaine de gardes nous poursuivaient.
« Arrêtez-vous » hurlait l'un d'eux par moment.
Par moment quelques tires d'armes à feux mais très peu. Je suivais Présage, il connaissait mieux le chemin que moi. J'avais des sensations de vertige.
Soudain je trébuchai au sol, après mettre relever je réalisai que nous étions arrivés à l’escalier. Je montai quatre à quatre les marches. Ma tête puis mon corps se cogna contre quelqu'un. En levant la tête, je vis que c'était lui. Je ne pouvais pas distinguer son expression.  Il faisait trop sombre.
- Présage, soufflait-je. J'étais effrayé.
« Vous êtes cernez, lâcher ce que vous avez volé et levez les mains en l'air »
- Jamais, jamais vous ne m'aurez ! hurla-t-il. Il avait encore de la force pour crier de pleins poumons.
J'étais dos a lui, il me souffla « Va t'en !! Sauve-toi !! » On lui tira dessus, tandis que je montais les escaliers. Il poussa un hurlement de douleur. La balle m'étais destinée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Commentaires pour Nept
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Commentaires pour "Le pacte du sang"
» Commentaires pour "Habibi"
» commentaires pour "un si beau jardin"
» Commentaires pour "La couchette n°32"
» Commentaires pour 'St Martin's University, Washington.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of history :: Vos Histoires :: Vous avez des commentaires ? S'il vous plaît écrivez les ici !-
Sauter vers: